Comment échapper à la colère des autres sans vous sentir coupable

Tu m'a mis en colère!!!

Cette phrase « Tu m’as mis en colère! », vous la connaissez bien? Vous faites tout ce que vous pouvez pour éviter que l’autre se mette en colère. Et pourtant ça ne marche pas?

Je vous propose de comprendre pourquoi la colère des autres leur appartient. Pourquoi vous n’en êtes pas responsable. Et comment faire pour ne pas en porter le prix.

Cette façon d’accuser l’autre de notre colère nous vient tout droit de notre éducation. En effet, c’est ce que font les parents fâchés parce que l’enfant a désobéit.

« Tu m’as mise en colère » sous-entend que la colère que je ressens est de ta responsabilité.

Une fois adulte, nous continuons à accuser notre collègue de nous avoir mis en colère. Et pourtant, techniquement cela ne fonctionne pas.

Parlons d’abord des personnes sensibles qui détestent mettre l’autre en fureur. Car après coup, elles s’en veulent terriblement.

Comment faire face à cette colère?

Il se trouve que les personnes sensibles et kinesthésiques font très attention de ne pas mettre l’autre en colère. (Le conjoint, le patron, le collègue, le parent, voire l’enfant)

Elles dépensent beaucoup d’énergie pour  cela. Ne sont jamais sûres du résultat. Et se sentent extrêmement coupables quand l’autre se fâche.

D’abord, vérifiez si vous êtes kinesthésique ou non. >>>Le test est ici

Les kinesthésiques sont très sensibles et émotifs et endossent très facilement la culpabilité que quelqu’un veut leur faire porter.

Si c’est votre cas, apprenez comment fonctionnent les « K ». De quoi ont-ils besoin? Quelles sont leurs grandes particularités? Pourquoi se sentent-ils coupables si facilement?

Le livre Je ne peux PAS m’empêcher de BOUGER! Mode d’emploi d’un « K » épanoui est à votre disposition pour vous aider à vous comprendre.

On peut le >>>commander ici

et >>>télécharger 3 chapitres offerts ici

Imaginez que dans ma vidéo, je fasse un commentaire qui vous mette très en colère. Vous pensez alors de moi que j’exagère. Que je ne devrais pas dire cela. Et que je vous ai mise en colère. C’est la faute de Pascaline!

Or, une autre personne reçoit la même vidéo et ne se met pas en colère. Puis encore une autre, et une dizaine d’autres. (un peu plus car actuellement, vous êtes plus de 11000 à recevoir cet article-vidéo)

Si Pascaline vous avait mise en colère, elle aurait dû déclencher la même réaction chez tous les auditeurs. Or ce n’est pas le cas. Car la colère, déclenchée pour vous, vous appartient totalement.

Pour être vraiment précis, on devrait dire « le commentaire de Pascaline M’a mise en colère ».

Il en va de même quand quelqu’un vous dit « tu m’as mis en colère ». En fait, mécaniquement, cela ne fonctionne pas. C’est plutôt ce que vous avez dit ou fait L’a mis dans cet état…

Vous avez dit quelque chose. Il s’est mis en colère. Et prétend que c’est votre faute. Vous finissez souvent par y croire. Alors par la suite, vous faites attention. Vous essayez d’éviter les crises.

Vous modifiez votre attitude ou les mots que vous employez pour ne pas le faire fâcher. Mais malgré votre longue expérience, cela ne marche pas. La plupart du temps, il se met quand même en colère. Alors vous vous sentez très coupable. De plus vous brimez votre personnalité à force de vouloir correspondre à l’autre.

En fait quand quelqu’un se met en colère, il exprime simplement un peu de cette colère qui est en lui. Elle lui appartient.

Et si quelqu’un doit payer la facture? Qu’il se débrouille avec!

Ce n’est pas à vous d’endosser cette responsabilité, ni de payer.

S’il veut être moins sujet à ce sentiment, il peut se faire aider. C’est tout-à-fait possible.

Si vous-même êtes sujet à la colère et que vous voulez gérer votre vie autrement, je vous invite à >>>me contacter ici

En tout cas vous n’avez rien à faire en face de quelqu’un qui s’énerve. Laissez-le vider son sac. Mais reculez pour ne pas être éclaboussé. Vous n’êtes pas non plus « payé » pour essuyer la tempête.
Tout cela ne vous est pas réellement destiné, quand on creuse un peu.

Bien sûr, évitez absolument le mode « combat » ou « morale ». En effet, ne comptez pas le faire changer ou « lui faire comprendre ».
Mais tout simplement, ne vous laissez plus prendre la tête car vous avez le droit de ne plus payer la facture des colères des autres.

la colère des autres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.