Comment se faire obéir de son enfant?

Ça fait 10 fois que je te le demande!

Vous battez-vous souvent pour que votre enfant se brosse les dents le soir? Tous les soirs ou presque? Lui demandez-vous gentiment de se brosser les dents? Les résultats ne sont pas terribles?

Vous finissez peut-être par vous énerver parce que trop c’est trop.  En effet, vous avez raison, il y a des limites. Ce n’est pas supportable, ni rationnel d’avoir à convaincre notre loulou de se brosser les dents soir après soir.

La solution réside peut-être dans la redéfinition de ce qu’est une demande. En effet, sii tous les soirs, vous lui demandez de se brosser les dents, nous ne sommes pas dans la bonne case. Le message n’est pas assez clair. Pensez plutôt à dissocier ce qui est de l’ordre d’une demande de ce qui n’est pas négociable.

Comment lui dire qu'il n'a pas le choix?

kinesthesique rebelle

Mais avant de développer cette question primordiale, sachez que selon leur profil, les enfants n’obéissent pas de la même manière. Ainsi, les loulous de type visuel ou auditif sont capables d’obéir à une injonction sans se poser trop de questions. Ce n’est pas le cas des petits (ou grands) kinesthésiques.
Comment le savoir?

Pour identifier le profil d’un petit, des vidéos vous présentent ce qu’il faut observer: visuel, auditif, kinesthésique (cliquez sur chaque item).
L’enfant peut correspondre à plusieurs types. Mais ce que vous devez retenir, c’est que le profil kinesthésique mène la danse quand il est présent.

Pour un plus grand, utilisez  >>>Le questionnaire ici

Les kinesthésiques ont tendance à ne pas obéir si l’adulte ne se donne pas la peine d’expliquer le but de la démarche. Ils sont également particulièrement sensibles et émotifs. Ce qui amène souvent l’adulte à entrer en conflit avec eux.. Ils ont une personnalité très spécifique, pas toujours facile à vivre.  Pour connaitre leurs besoins et fonctionnements, un ouvrage a été publié:

Le livre des kinesthésiques Je ne peux PAS m’empêcher de BOUGER! Mode d’emploi d’un « K » épanoui, est à votre disposition pour vous aider à  comprendre votre enfant.  >>>le livre

Clarifiez vos paroles pour vous faire obéir

Vous allez pouvoir économiser votre salive et votre énergie en utilisant le vocabulaire le plus concret et explicite possible. En effet, les enfants kinesthésiques sont plutôt imperméables à l’implicite. Ce qui nous parait évident ne l’est pas toujours pour eux.

Alors préférez des paroles claires: « Je te demande » exprimera un souhait de votre part. Votre enfant est autorisé à y souscrire ou pas. Comme lorsque nous demandons un service à un ami. Il peut dire oui ou non. Il a le choix. Et nous respectons ce choix.
« Je veux que tu » indiquera qu’il doit obéir et que vous ne changerez pas d’avis. L’expression « c’est non négociable » peut s’avérer très utile pour clarifier que c’est un ordre. Comme se laver les dents par exemple. Il n’a pas le choix et doit le savoir dès le début.

Si vous souhaitez me poser d’autres questions, je vous invite à nos soirées qui ont lieu deux fois par mois. Je répondrai en direct à toutes vos questions.

Lors des >>>Mercredis des parents, chacun vient avec ses interrogations pour recevoir des astuces à mettre en place concrètement. J’y donne aussi des explications théoriques si besoin.

Pour certains enfants, la tête dirige (le mental, la logique). Pour d’autres, l’instinct passe en premier. Ils ont un sixième sens pour détecter la cohérence de ce que les adultes leur proposent (ou imposent). J’appelle cela leur « radar intérieur ». Si vous-même êtes kinesthésique, vous savez de quoi je parle.

Le bon sens nous montre souvent les solutions les plus simples.
La clé est de connaitre un peu le « terrain kinesthésique ». Cet enfant-là a besoin de sens, sinon il ne peut pas obéir. C’est son instinct qui le guide. L’affronter ne permet pas d’avancer. C’est en tenant compte de ses besoins que l’on peut l’amener à répondre à nos attentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.