L’enfant régresse-t-il sans école?

Comment faire quand l'école s'arrête?

Vous arrive-t-il de douter de la capacité de votre enfant à se souvenir de ce qu’il apprend à l’école? Avez-vous peur qu’il régresse quand l’école s’interrompe? Dans ce cas je vais pouvoir vous rassurer.

Quand la période des grandes vacances arrive, on a souvent l’impression que notre enfant va oublier ce qu’il a appris dans l’année. Surtout ce qu’il a eu du mal à apprendre.

Et avec toutes les perturbations que nous avons vécues dernièrement, la peur que l’enfant arrête d’apprendre revient en force. En effet, certains classes sont fermées, certains enseignements passent en « distanciel », c’est-à-dire en ligne et l’on a vite peur que le cerveau de l’enfant se mette lui aussi en pause.

Heureusement cela n’arrive pas.

Tout d’abord le cerveau d’un enfant (le nôtre aussi) a besoin de périodes de pauses pour assimiler le savoir. Pendant ce temps, il ne régresse pas. Il digère. À l’égal du sportif qui forme ses muscles en alternant les entrainements et le repos.

Ensuite, quoiqu’il arrive, son cerveau continue d’acquérir des savoirs et de développer des réflexions.

Comment favoriser les apprentissages, même en période creuse?

enfant kinesthésique nounours

Pour stimuler votre enfant, vous allez pouvoir utiliser toutes les situations naturelles qui se présentent dans votre quotidien.

Tout d’abord, vous avez la possibilité de vérifier les canaux privilégiés chez lui pour absorber de l’information. A-t-il un profil visuel? Auditif? Kinesthésique? Plusieurs profils combinés?

Utilisez  >>>Le questionnaire ici
ou les vidéos si votre enfant a moins de 7 ans. Vous les trouvez dans la rubrique les outils située tout en haut de cette page.

Les kinesthésiques sont plutôt actifs et souvent ils ne tiennent pas en place. Mais ils sont également particulièrement sensibles et émotifs.

Vous aurez de la facilité à vous appuyer sur les profils visuels et auditifs. Le kinesthésique, quant à lui, a besoin de concret et de manipuler pour bien se souvenir. Il a une personnalité très spécifique, pas toujours facile à vivre.  Pour connaitre ses besoins et fonctionnements, un ouvrage a été publié:

Le livre des kinesthésiques,  Je ne peux PAS m’empêcher de BOUGER! Mode d’emploi d’un « K » épanoui, est à votre disposition pour vous aider à le comprendre.  >>>le livre

Comprendre comment votre enfant fonctionne vous aidera à trouver les meilleures façons de lui transmettre du savoir ou des gestes, voire même des habitudes.

S’il a des problèmes à l’école, cela vous permettra même d’y voir plus clair.

Toujours est-il que vous aurez plus d’efficacité en stimulant votre enfant avec des expériences ludiques. Il apprend sans s’en  rendre compte. Alors que reproduire à la maison, ou en vacances, des méthodes qui ressemblent à l’école risque fort de bloquer votre enfant qui en a bien assez de supporter cela toute la journée en classe.

Le centre aéré, par exemple, montre parfaitement que le mode ludique fonctionne très bien pour apprendre. En effet, non seulement l’enfant ne régresse pas pendant ses vacances, mais au contraire grandit et mûrit à une allure incroyable!

À la maison ou en vacances, je vous invite, par exemple, à associer votre enfant à vos activités quotidiennes de la maison: cuisine, ménage, organisation, création de déco, peinture…

Beaucoup de nos activités ont lieu en extérieur, profitons-en, c’est très sain: le sport, le jardinage, les déplacements… Les grands ados adorent tailler des haies, par exemple. Votre fils utilisera avec plaisir sa force musculaire pour des travaux assez physiques. Bien sûr, vous veillerez à éviter de parler de « corvée ».

Si votre enfant se passionne pour un sujet, alimentez-le pour qu’il devienne un expert. Un passionné de cuisine apprendra à lire en réalisant des recettes, etc.

S’il a un projet, faites-le « plancher » dessus sérieusement: déterminer un budget, chercher des fournisseurs, rédiger les étapes de mise en place. C’est très concret et cela le rend autonome. Par exemple calculer combien il peut gagner d’argent en vendant tous les mangas qui dorment dans ses tiroirs… et ainsi ranger sa chambre pour avoir plus de place. Je vous assure que cela le réveille et qu’il ne régresse pas!

Si vous souhaitez tout simplement me poser des questions, je vous invite à nos soirées qui ont lieu deux fois par mois. Je répondrai en direct à toutes vos questions.

Lors des >>>Mercredis des parents, chacun vient avec ses interrogations pour recevoir des astuces à mettre en place concrètement. J’y donne aussi des explications théoriques si besoin.

Quant aux tous petits, aucun « programme » n’est nécessaire. En effet, ils sont branchés en mode découverte permanent. Tout est apprentissage pour eux. Et comme ils adorent faire comme nous, il suffit de les associer à nos activités quand elles s’y prêtent.

Que l’école existe ou pas, un petit jusqu’à six ans se développe de la même manière. Utilisez un vocabulaire varié, c’est le meilleur service que vous pouvez lui rendre. L’enfant, puisqu’il est curieux,  apprend même à lire et écrire de façon spontanée puisque l’écrit fait partie de son environnement. Même là-dessus aucun cursus n’est indispensable

Le bon sens nous montre souvent les solutions les plus simples.

La clé c’est d’accepter que chaque enfant a son propre rythme.  Quand il ne parvient pas à faire quelque chose, il ne régresse pas, c’est simplement qu’il n’est pas prêt. Cela viendra juste un peu plus tard. Faites-lui confiance et faites-vous confiance!

2 réactions sur “ L’enfant régresse-t-il sans école? ”

  1. Éhouman Ferdinand

    Merci Pascaline pour vos interventions qui nous font tant de biens. J’adore vos écrits. J’ai cependant une préoccupation.
    Pour nous qui sommes en Afrique, comme moi en Côte d’Ivoire, comment parvenir à se procurer vos livres ? Avez vous pensé à une vente livresque numérique ?
    Bref, l’essentiel pour moi, c’est d’avoir l’honneur de te tenir entre mes mains, un de vos livres.
    Merci pour tout le bien que vous nous faites . Portez vous bien. Excellente journée.

  2. pascaline Auteur Article

    Merci pour votre gentil message.
    La version numérique du livre existe bien. Il suffit de me préciser que vous souhaitez cette version-là.
    Toutefois, le livre peut être envoyé partout dans le monde. C’est ok.
    La question est plutôt le mode de règlement. Quel moyen avez-vous à votre disposition?
    Continuons à échanger en privé.
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.