Bâiller en classe c’est bon signe

Pourquoi bâiller c'est malpoli?

Si vous vous appliquez à écouter quelqu’un attentivement, il y a de forte chance que vous déclenchiez une envie de bâiller. Pourquoi? Cela vient d’un signal envoyé par votre cerveau.

Et pourtant, les élèves en classe se font souvent reprendre ou punir s’ils bâillent. On considère trop vite que bâiller est signe de fatigue. Bâiller est aussi associé à l’ennui. Ainsi l’élève qui se met à bâiller est vite taxé de malpoli ou non respectueux.

En fait un cerveau qui veut être attentif a besoin d’un apport supplémentaire oxygène.

Le corps déclenche alors le réflexe de bâillement pour fournir une grand dose d’oxygène au cerveau.

Bâiller serait une marque d'attention?

Vérifions d’abord si c’est difficile pour votre enfant de se concentrer en classe. Par exemple, il bouge trop, il dérange ou n’écoute pas assez régulièrement.

C’est le portrait que l’on fait régulièrement d’un enfant kinesthésique. Vérifiez d’abord grâce au questionnaire et si cela se confirme, vous pourrez commencer à l’expliquer à l’enseignant.

Utilisez  >>>Le questionnaire ici
ou les vidéos si votre enfant a moins de 7 ans. Vous les trouvez dans la rubrique les outils située tout en haut de cette page.

Si votre enfant a entre 8 et 12 ans, lisez lui les questions en les adaptant à son vocabulaire. Et selon l’intensité de sa réponse, attribuez les points à chaque question.

Les kinesthésiques ont un très grand besoin de bouger. Souvent, ils ne tiennent pas en place. Et ils sont également particulièrement sensibles et émotifs.

Ils sont les plus malheureux à l’école et soutiennent difficilement leur attention. Ils constituent donc le profil qui a le plus besoin de bâiller. Ce qui n’arrange pas leurs affaires.

Si c’est le cas de votre enfant, apprenez comment il fonctionne. De quoi a-t-il besoin? Quelles sont ses particularités?

Le livre des kinesthésiques,
Je ne peux PAS m’empêcher de BOUGER! Mode d’emploi d’un « K » épanoui,
est à votre disposition pour vous aider à le comprendre.  >>>voir le livre

Comprendre comment votre enfant fonctionne vous aidera à ramener la paix à la maison.

Si vous souhaitez tout simplement me poser des questions, je vous invite à nos soirées qui ont lieu deux fois par mois. Je répondrai en direct à toutes vos questions.

Lors des >>>Mercredis des parents, chacun vient avec ses interrogations pour recevoir des astuces à mettre en place concrètement. J’y donne aussi des explications théoriques si besoin.

Pour en revenir à l’envie de bâiller en classe, elle est toute naturelle et extrêmement utile. Laissez votre enfant bâiller à souhait quand il vous écoute pendant les devoirs à la maison. Aidez-le à réveiller sa tête en lui offrant aussi un verre d’eau.

Le corps sait ce qu’il a à faire pour répondre au besoin d’attention. Alors expliquez à votre enfant qu’il en profite pour aspirer plein d’air.  Étant donné que cela dérange de voir la bouche grande ouverte de quelqu’un en face de soi, apprenez-lui comment bâiller en mettant sa main devant sa bouche. Mais surtout pas en s’empêchant de le faire. Car c’est tout naturel.

Vous êtes le mieux placé pour aider votre enfant à savoir ce dont il a besoin.

Le but est, pour moi en tout cas, d’apprendre avec plaisir. Ainsi, priver le corps d’oxygène ne peut pas favoriser les apprentissages.
Votre enfant va tirer un grand bénéfice d’apprendre à détecter ses besoins. Et vous, vous allez sentir que la pression baisse quand vous allez remettre autour de lui les conditions qui favorisent les apprentissages.

Par exemple remettre du jeu et du rire dans la séance des devoirs à la maison permet d’amener de la légèreté à toutes ces contraintes. Apprendre par crainte et par peur n’a jamais permis d’installer des apprentissages constructifs.

Nos enfants kinesthésiques sont trop sensibles pour être soumis aux anciens modèles coercitifs.

Le bon sens nous montre souvent les solutions les plus simples.

La clé c’est d’allier le bon sens et la rationalité  pour aider et protéger votre enfant. Pour faire grandir un jeune épanoui et qui continue à apprendre avec plaisir!

Bailler-en-classe-pascaline-jouis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *