Je cumule les 3 types de mémoire, comment apprendre?

Apprendre à apprendre, quand on est visuel, auditif et kinesthésique

Au secours?

Non rassurez-vous!

Vous avez fait le test, et vous trouvez:   visuel: 15 ; Auditif: 14 ; kinesthésique: 16
Comme vous le voyez, l’écart maximum est de  2 points. Personnellement, je considère qu’il ne compte pas en-dessous de 2 points.

Une chose est sure, si vous avez « kinesthésique » dans vos mémoires dominantes, vous devez obéir aux particularités de ce type en premier. Idem si vous cumulez seulement 2 types de mémoire. Le profil kinesthésique mène la danse.

Quand  vous disposez des différents types de mémoires, cela signifie que vous allez vous appuyer sur les outils qui correspondent à chacun des types.

Quand je reçois un jeune qui répond aux 3 profils, nous commençons ensemble par analyser chaque matière scolaire et croiser les besoins avec les outils des 3 types. Le jeune déterminera aussitôt ce qui lui plaît le plus en terme de technique.

Il pourra utiliser les affiches du visuel pour la géométrie, les enregistrements de l’auditif pour l’histoire, etc, tout en appliquant les règles précises qui correspondent aux kinesthésiques.

La palette d’outils est plus large, donc nécessite des choix.
C’est super, me direz-vous, on a le choix!
Oui c’est agréable en général de pouvoir choisir… sauf pour les personnes pour qui choisir est toujours difficile!

Ainsi, certaines personnes se sentent perdues quand elles ont toutes les possibilités. Un type visuel pur applique les trucs adaptés à son profil. Il n’a pas besoin de se poser de questions. On peut dire que c’est simple.
Même chose pour les personnes de type auditif.

Quand on cumule 2 profils de mémoire, la palette s’élargit. Et si on a les 3, on dispose de toute la gamme des techniques.

Certaines personnes, plus confiantes, vont vite trouver leur façon de tester la technique la mieux appropriée. D’autres personnes, moins confiantes au début, vont simplement mettre un peu de temps avant de s’habituer à cette gymnastique. Elles découvriront vite la façon de gérer cela à leur avantage. Et se sentiront finalement comme un poisson dans l’eau!

Identifier que l’on répond aux 3 types de mémoire permet à des personnes de comprendre pourquoi rien ne les attire particulièrement. Ou au contraire, pourquoi tout les attire sans distinction! En matière d’orientation professionnelle, tout est à leur disposition. Cela demande donc d’analyser plus en détail leurs aspirations profondes.

 

Pour tout savoir sur les particularités des types de mémoire, explorez le livre « Comment apprendre avec plaisir, selon vos besoins et votre profil »

Recevez d’autres informations en vous inscrivant ICI à la newsletter gratuite!

à bientôt

5 réactions sur “ Je cumule les 3 types de mémoire, comment apprendre? ”

  1. Ping Un enfant visuel a besoin de couleurs! | Pascaline Jouis

  2. Loulou

    J’ai les trois types de mémoire mais une dominante kinesthésique et ma meilleure méthode pour apprendre un cour est de faire une fiche (colorée). Ensuite, je la prend et je la lis et la répète à voix haute le tout en marchant. Le fait de marcher booste ma concentration et ma vitesse de mémorisation.
    En ce qui concerne les définitions à apprendre par coeur, je m’imagine une sorte de langue des signes avec chaque mouvement correspondant à un mot, comme ça, si j’ai un trou de mémoire, je me rappelle de ma « chorégraphie » et retrouve le(s) mot(s) manquant(s).
    Voilà, j’espère vous avoir aidé et bonne chance pour trouver votre propre technique

  3. Lili

    Suite à une énième reconversion professionnelle et après un bilan de compétences qui ne m’a pas servi à grand-chose, car j’avais des compétences dans tous les domaines (j’ai bientôt 45 ans), j’avais besoin dans les cours de participer à toutes les expériences avec mon corps, de toucher, d’être le cobaye, pour maîtriser l’opération à faire. J’ai cru que c’était mon âge qui me demandait cet effort physique, pour mieux retenir, mais un jeune du cours m’a expliqué que j’avais peut-être une mémoire kinesthésique…
    Me voilà ici aujourd’hui, où mes résultats (12-13-13) prouvent qu’effectivement, j’apprends mieux en « faisant ». C’est dommage que je n’ai pas su cela étant jeune, j’aurais sans doute eu moins de mal à retenir mes leçons à l’école ! Et peut-être que je ne serais pas obligée de me réorienter constamment dans mes choix professionnels ? Qui sont d’ailleurs nombreux sur mon CV… Mais si j’étais « bonne » dans chacun d’entre eux, ils ne me satisfaisaient pas, j’étais en constante insatisfaction, en recherche perpétuelle de « mieux ».
    Merci LOULOU pour cet apprentissage à la fois visuel, auditif, ET kinesthésique ! Que je vais mettre en application !
    Merci PASCALINE pour ces pages révélatrices !!! ^_^

  4. pascaline Auteur Article

    Bonjour Lili, merci pour votre témoignage.
    Effectivement, quand on est bon en tout c’est déroutant car il n’y a pas une voix toute tracée qui serait une vocation unique.
    Avez-vous fait le test des types d’intelligences pour creuser la question des talents profonds? https://www.pascaline-jouis.fr/telechargez-votre-test-sur-les-types-dintelligences/
    Sinon, je ne sais pas si vous faites partie du Kinesthésique club sur Fb, mais la discussion a été soulevée d’avoir besoin régulièrement de renouveau et de faire le tour des activités assez vite, trop vite pour certains…
    à bientôt sur la chaine des K

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *