La personnalité Kinesthésique (12)

Je ne trouve pas les mots

Sous la vidéo, vous trouverez le script et pour aller plus loin, le livre Je ne peux PAS m’empêcher de BOUGER! Et si vous étiez Kinesthésique ? Mode d’emploi d’un « K » épanoui

On va aborder un sujet qui freine la communication verbale des kinesthésiques avec leurs proches et leur entourage.

 

La communication verbale pourquoi ça coince ? Pourquoi c’est difficile de se faire comprendre quand on est kinesthésique ? Et pourquoi c’est compliqué de comprendre un kinesthésique ?

Qu’est-ce que c’est déjà un kinesthésique pour commencer ? C’est un profil d’apprentissage.

 

Les gens qui ont une mémoire visuelle se souviennent de ce qu’ils voient. Ceux qui ont une mémoire auditive se souviennent de ce qu’ils entendent. Et les personnes qui ont une mémoire du geste et de l’action, se souviennent de ce qu’elles font.

Ce sont des personnes kinesthésiques. Ces dernières, du fait qu’elles utilisent leur corps en priorité pour appréhender le monde, ont des particularités de ressenti et aussi des émotions particulièrement intenses.

Le quotidien des kinesthésiques n’est pas toujours facilité par leurs qualités.

Ils ont vraiment des super qualités, mais en termes d’adaptation dans notre société et notre système tel qu’il fonctionne chez nous, ce n’est pas toujours facile pour eux.

Je voulais aborder un élément spécifique aux kinesthésiques purs et kinesthésiques visuels.

Cela concerne moins les kinesthésique auditifs parce qu’ils ont une proximité avec les mots.

Par exemple moi qui suis auditive, j’avais du mal à comprendre l’expression des kinesthésiques. Auparavant c’était très compliqué pour moi parce que les kinesthésiques par exemple ne finissent pas toujours leurs phrases.

A la place ils font un bruitage et vont dire “C’était pffff” Alors pour un auditif qui aime avoir des mots précis, le bruitage n’est pas très inspirant.

 

Le Kinesthésique n’a pas les mots précis pour dire son ressenti. Cela s’explique facilement puisqu’on a dit que le K a un ressenti très développé. Les bruitages vont lui permettre d’exprimer ces émotions qui sont fortes.

 

 

enfant terrible

 

 

Il n’a pas la précision des mots qui va plus appartenir aux auditifs pour qui les mots sont extrêmement importants.

Ainsi, l’auditif va se sentir frustré en face du kinesthésique qui ne se rend pas du tout compte de la difficulté pour l’autre de le comprendre. Il va le savoir si ce dernier se fâche parce qu’il a rien compris à ses paroles.

Si vous êtes kinesthésique, que vous n’allez pas au bout de vos phrases et qu’on vous le reproche, c’est que vous êtes dans le ressenti, et que pour vous les mots c’est moins important.

En effet, les mots n’arrivent pas à exprimer exactement ce que l’on ressent, donc cela peut être frustrant pour un K.

Si vous êtes en face d’un kinesthésique et que c’est difficile de le comprendre, ce que vous pouvez faire c’est suggérer les mots comme avec un enfant quand on part en enquête pour comprendre ce qu’il ressent et qu’il n’a pas encore le vocabulaire.

On fait des propositions au kinesthésique pour trouver le mot correspondant. On peut aussi lui exprimer ce que nous avons compris pour vérifier les informations.

 

Comme on l’a vu dans d’autres vidéos, le kinesthésique est quelqu’un d’intuitif.

 

 

 

 

Il n’est pas spécialement dans la réflexion, même s’il se pose mille questions.

Sa pensée ne s’élabore pas de cette façon-là. Il est plus intuitif. C’est ce qui fait qu’à l’école, quand il a trouvé la réponse un problème de math, par exemple, et que l’on veut savoir comment il a fait, il ne sait pas comment expliquer. Il va vous dire “bah je sais pas”.

Ce n’est par la déduction qu’il trouve ses réponses. C’est par le ressenti. Or ce ressenti, c’est de l’intuition. pas un processus de type pensée logico-mathématique.

Non. Lui, il a capté avec son radar intérieur la réponse qui convenait dans la situation. Donc c’est à nous de lui proposer des mots.

Si j’ai un élève kinesthésique qui donne une réponse reçue de façon intuitive, je ne vais pas lui en vouloir de pas avoir les mots. C’est pas son truc. Il faut aussi l’admettre quand on est enseignant.

 

C’est pas le truc des kinesthésique les mots et ça leur demande plus de travail. Ils peuvent s’améliorer en écrivant un blog ou des articles. Ils chercheront les mots, mais c’est utile. Ils seront alors beaucoup plus motivés.

 

Mais spontanément c’est pas comme ça que ça marche.

J’espère que mes mots à moi ont été suffisamment clairs. Si vous voulez d’autres idées et en savoir plus sur les K, je vous invite à vous abonner à la chaîne Youtube, à liker et partager l’article avec des personnes kinesthésiques que vous connaissez à qui cela peut être utile.

 

Comment vous gérez ça au quotidien ? Laissez moi un commentaire sur l’article .

Ressources pour aller plus loin, le livre:

 

Je ne peux PAS m’empêcher de BOUGER! Et si vous étiez Kinesthésique? Mode d’emploi d’un « K » épanoui

À bientôt

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.