La personnalité Kinesthésique (2)

Les hauts et les bas du Kinesthésique

Comment jouer avec le yoyo émotionnel ?
Un thème fort, même si chez le Kinesthésique, tout est fort !

Sous la vidéo, vous trouverez la version texte de cette aventure…

Rappel : 3 types de mémoire pour les apprentissages.

  • Les Visuels se souviennent de ce qu’ils voient.
  • Les Auditifs se souviennent de ce qu’ils entendent.
  • Les Kinesthésiques se souviennent de ce qu’ils font.

Toutes les combinaisons sont possibles : 1 mémoire dominante, 2 à égalité ou les 3.
Tout est possible. Faites le test ici ! (ou en haut de la page)

En tout cas, sachez qu’en cas de mémoire kinesthésique dans votre liste des mémoires dominantes, c’est elle qui « mène la danse».

Le fait de fonctionner avec cette mémoire Kinesthésique va déclencher une série de particularités s’exprimant dans la vie quotidienne.

Par exemple, la personnalité Kinesthésique est riche en émotions !
Celles-ci sont toujours fortes : tristesses, colères, joies, tout est intense ! Les kinesthésiques sont connus pour leurs colères.

Les frustrations aussi sont intenses, les Kinesthésiques sont aussi les champions de la frustration…
On peut apprendre à la gérer avec les outils qui sont à disposition sur le site, ou me contacter si besoin.

Les Kinesthésiques fonctionnent à l’intensité.
Et quand, jour après jour, on vit avec intensité, le corps, à un moment donné, flanche. Il a besoin de recharger ses batteries.

Je parle là des adultes. Même si les enfants ont les même phénomènes, on les voit à peine car c’est une version très rapide.

L’adulte donc fonctionne à fond. Évidemment, à un moment, le corps ressent une baisse d’énergie.
Ainsi il se retrouve toute la journée allongé sur sa banquette ou dans son lit (il adore sa couette) : le corps est « à plat », c’est vraiment l’expression qui convient.

C’est quelque chose qu’il déteste !
Ça l’inquiète, il ne se reconnaît pas, ce n’est pas lui !
Lui c’est le personnage intense, actif et dynamique !

Dans ces jours creux, (un jour ou deux dans les cas classiques, plus longtemps si l’on vit une période perturbée) le corps est à plat, je me sens mal, je n’ai pas envie de faire ce que j’avais prévu, et d’ailleurs je n’en ai pas la force, et ça me déplait très fortement !

C’est très inconfortable pour les Kinesthésiques qui d’ailleurs se croient malades.
Eux qui fonctionnent avec intensité ne se reconnaissent pas ces jours-là, se croient malades et s’affolent de rester toujours comme ça…

En effet, une de leurs particularités consiste à prendre la situation présente pour quelque chose qui va durer éternellement (je n’en connais pas la raison). Donc ils sont dans un état détestable et croient que ça va durer toute la vie !

Donc ce jour-là, ils se sentent mal et croient que ça va durer éternellement.
Et quand ils se sentent bien aussi, ils pensent que ça ne va plus changer.

Mais en vérité, ça bouge tout le temps, il y des cycles, il y a des événements, et ça change.
Les Chinois disent que la seule chose qui ne change pas, c’est le changement.
Ça change tout le temps alors que le Kinesthésique croit qu’il va rester figé dans sa situation.

Conclusion, notre Kinesthésique ce jour-là sans énergie, sans envie de voir des gens, sur sa banquette ou son lit, vautré devant la TV, qui « comate », se croit malade, va mal, se déteste, se désespère.

En fait, ça fait juste partie de son cycle.
Il peut arrêter de s’inquiéter et accepter qu’il y ait des temps de récupération pour le corps.
Ce dernier a besoin de recharger ses batteries pour fonctionner en intensité tout le reste du temps.

D’autre part, ces jours-là sont propices aux idées noires.
De façon caricaturale, il remet en question tous ses choix anciens et tous ses projets : il remet tout en question ! C’est typique, y compris chez les ados.

C’est simplement dû au manque d’énergie.

Voici le tableau : pas d’énergie, pas d’action, comatage, idées noires et on ajoute en fin de journée culpabilisation de n’avoir rien fait !

Car « faire » est le mot le plus important pour les Kinesthésiques, puisqu’ils sont dans le « faire » continuellement.

Ce jour-là, je vous conseille de ne prendre aucune décision importante, de vous mettre en mode « off » (en dehors de votre planning habituel), d’aider le corps à se recharger en le bichonnant.
Des aliments sains vont y contribuer par exemple.

La tête, n’étant pas en panne, je propose de nourrir votre intellect et vous ne perdrez pas de temps.
Vous pouvez nourrir votre mental en lisant, en vous formant, en écoutant des audios ou des vidéos, ce qui vous plait.

Ça vous évitera de vous faire des reproches de n’avoir rien fait tout en reposant votre corps.
Vous retrouverez votre vitalité tranquillement et vous laisserez moins de place au idées noires.

Nourrissez-vous de positif le plus possible et formez-vous !

La suite des informations sur les Kinesthésiques dans les autres vidéos !

Pour trouver d’autres bonnes idées en attendant :

Sur le site 

Sur Youtube 

  • Abonnez-vous à la chaîne car la série « Le K » va avoir bien d’autres épisodes
  • Likez la vidéo si elle vous paraît utile, et partagez-la autour de vous pour aider les autres

Sur Facebook

à bientôt ! Au plaisir de vous donner d’autres clés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *