La personnalité Kinesthésique (8)

Le Kinesthésique est obsédé !

Qu’est-ce que je peux faire ? Je ne sais pas quoi faire ! Je ne sais pas comment faire ! Je n’ai rien à faire !

Plus bas, sous la vidéo, vous trouverez la version texte de cette histoire…

Rappelez-vous: les 3 types de mémoire pour les apprentissages

  • Les Visuels se souviennent de ce qu’ils voient.
  • Les Auditifs se souviennent de ce qu’ils entendent.
  • Les Kinesthésiques se souviennent de ce qu’ils font.

Toutes les combinaisons sont possibles : vous pouvez avoir 1 mémoire dominante, 2 mémoires à égalité ou les 3.
Faites le 
test ici (ou en haut de la page)
Sachez qu’en cas de mémoire kinesthésique dans votre liste des mémoires dominantes, c’est elle qui de toute façon « mène la danse».

En effet, cette mémoire Kinesthésique va déclencher une série de particularités s’exprimant dans la vie quotidienne… nouvel épisode !

Les Kinesthésiques apprennent grâce à leur corps, donc ce sont des personnes d’action. Beaucoup d’entre eux aiment faire du sport.
Les personnes faisant du sport de façon très intensive sont plutôt de type Kinesthésique. Ils apprécient le mouvement, l’action, le déplacement, la manipulation.
Dans tous les cas, l’important pour eux c’est l’action.

Aujourd’hui, nous allons parler de leur rapport à l’action et cela vous permettra de comprendre pourquoi certaines angoisses inexpliquées arrivent chez les Kinesthésiques.
Qu’est-ce que c’est ce besoin d’action et à quoi il répond? Et comment répondre aussi à ce besoin?

Voici une anecdote datant de mon activité de formatrice en centre de formation adulte.

Comme je suis passionnée par les math, je me suis toujours débrouillée pour donner des cours de math. Or j’ai appris à faire comme à l’école : on explique le nouveau chapitre au tableau puis on donne des exercices à faire.
Un jour où j’étais avec un groupe de stagiaires, j’ai expliqué une nouvelle notion au tableau. Ensuite, j’ai donné un fichier d’exercices. Quand je me suis retournée, j’ai entendu quelqu’un dire « Ah enfin de l’action! »

Mais oui , c’est bien sûr ! Le kinesthésique, ce qu’il veut c’est de l’action. Tant qu’il n’a rien fait, il n’a pas l’impression d’avoir appris.
Ça m’a fait complètement modifier ma façon d’organiser mes cours.

On peut aussi tenir compte de ma pratique des tests sur les types de mémoire. J’ai vu une évolution en testant les personnes depuis très longtemps : j’ai constaté que le nombre de Kinesthésiques augmentait.
Au début que je pratiquais ce test en centre de formation, je trouvais une majorité de visuels, alors que dernièrement c’était plus une majorité de Kinesthésiques, donc plus de personnes qui ont besoin d’action.

J’ai alors arrêté de pratiquer la démonstration au tableau pour donner tout de suite le fichier d’exercice aux stagiaires afin qu’ils se mettent en action.
Et quand ils ne savaient pas tout faire, ils me posaient une question librement. J’y répondais au tableau et regardait qui voulait.
Cette façon de faire est plus libre et plus proche du rythme des gens. Chacun avançait à sa vitesse.
Et j’ai vraiment été très contente d’avoir mis cela en place. Je remercie les stagiaires de m’avoir appris ça.

Voici un deuxième exemple avec le même groupe de stagiaires. Ils venaient voir des métiers qu’ils allaient pratiquer dans des ateliers de découverte. Ils faisaient de la chaudronnerie, de la maçonnerie ; c’était du bâtiment et de l’industrie avec beaucoup de pratique.

Ils allaient tester en atelier la manipulation des machines et des outils pour savoir si ça pouvait leur plaire. Je les accueillais ensuite et on réfléchissait à leur projet professionnel.

Ils adoraient faire ça ! Ils adoraient aller dans les ateliers, bricoler, aller sur les machines, travailler debout. Ils pouvaient bouger et en général ça leur plaisait…
Sauf quand le formateur technique qui les recevait, au lieu de les installer sur les machines, leur faisait découvrir le métier à travers un échange verbal en salle et commençait par leur présenter le métier par le biais d’un film.
Les stagiaires n’étaient pas contents du tout ! Ils disaient :

« C’est quoi ce formateur ? Il ne connait pas son métier ! Ils ne nous a rien fait faire ! Il nous a montré une vidéo !!!

Pour eux, c’était le summum de l’inaction! Ils en concluaient que le formateur ne connaissait pas son job parce qu’il ne leur avait pas fait faire quelque chose.
En effet, c’est ça qui compte le plus pour un kinesthésique : c’est l’action.

Donc ils ont la bouche pleine du mot FAIRE.
On n’a rien fait ! C’était détestable de ne rien faire!
Ils avaient l’impression de n’avoir rien appris. Et ils repartaient absolument frustrés d’expérimentation. En effet, ils aiment faire, ils aiment expérimenter.

Donc l’action, le « faire » est extrêmement important pour la personne Kinesthésique. Ainsi la question récurrente pour lui est  « On fait ça ? Pour quoi faire ? »

Il dit aussi « Je ne sais pas quoi faire ».
Soit il s’ennuie, soit il est dans une situation dont il ne trouve pas la solution.

Il ne sait pas quoi faire pour résoudre la situation et c’est extrêmement perturbant pour un Kinesthésique.
Quand il ne sait pas quoi faire face à une situation, il se sent absolument démuni. Il a besoin d’un mode d’emploi, d’un modèle.
Il faut que quelqu’un lui dise quoi faire dans une situation pareille.
Il peut venir vous demander conseil « Il se passe ça, je ne sais pas quoi faire… »

Ça peut déclencher des paniques chez les Kinesthésiques. C’est normal qu’il y ait ces moments de panique puisque le petit malaise de base peut prendre une ampleur un peu excessive en eux, d’autant plus qu’ils ne savent pas comment gérer la situation.

Ainsi ils ont quelque chose à faire, mais qu’ils ne savent pas comment s’y prendre parce que personne ne leur a montré comment faire.
C’est une clé pour le Kinesthésique : qu’on lui montre comment faire.
Si vous êtes Kinesthésique, et que quelqu’un vous explique quelque chose sans vous montrer, demandez-lui : « Montre-moi comment on fait ».
C’est valable pour les maths autant que le jardinage ou la cuisine.
En effet, tant que l’on n’a pas montré à un Kinesthésique comment faire, il se sent plutôt démuni.
L’idéal c’est de lui montrer une première fois comment faire et ensuite de lui faire faire à son tour. Ainsi il aura eu l’impression d’avoir véritablement commencé ses apprentissages.

Là où il se sent mal, c’est quand il ne sait pas comment faire. Ce sera un frein sérieux à son action.
On convient par exemple avec une personne qu’elle va faire quelque chose. Puis deux jours plus tard, elle n’est pas passée à l’action.

« Je ne savais pas comment faire. Alors je n’ai pas fait ».

Le Kinesthésique ne va pas se lancer, improviser, faire le pas. Bien souvent, il va attendre de savoir comment faire. Et tant qu’il ne saura pas, il ne fera pas.

Un autre blocage lié au besoin d’action se révèle quand il n’a rien à faire de sa journée ou de sa semaine, ça peut prendre l’ampleur d’une catastrophe.
En effet, le Kinesthésique aime avoir quelque chose à faire. Il aime avoir un emploi du temps prévu.
Je connais des personnes qui prévoient leur journée de façon très précise : demain, après-demain, la semaine, certains prévoient également l’année avec des projets.

Et quand le Kinesthésique a fait ses prévisions, ça le met en paix car le programme est fait et il n’y a plus qu’à le dérouler. C’est très rassurant pour lui. Il a besoin d’un planning prévu.

C’est pour cela que les changements déclenchent des catastrophes. Si l’emploi du temps de la journée est perturbé, le Kinesthésique est véritablement chamboulé intérieurement. Ça déclenche des colères chez les grands et des pleurs chez les petits. Ce sera l’objet d’une autre vidéo.

Le mot FAIRE est véritablement un des pivots du quotidien du Kinesthésique…

La suite des informations sur les Kinesthésiques dans les autres vidéos !

Pour trouver d’autres bonnes idées en attendant :

Sur le site

Les articles déjà publiés sur les Kinesthésiques

Le livre « Apprendre avec plaisir » (cliquez)
Vous trouverez un mode d’emploi détaillé des 3 profils d’apprentissage

Sur youtube 

Abonnez-vous à la chaine car la série « Le K » va avoir bien d’autres épisodes

Likez la vidéo si elle vous paraît utile aux autres, et partagez-la autour de vous pour aider les personnes

Sur Facebook 

Inscrivez-vous au « Kinesthésique Club » 

Likez les pages « Se Réconcilier avec l’École » et « Tapotements Énergétiques » pour recevoir les actualités

à bientôt ! Au plaisir de vous donner d’autres clés

6 réactions sur “ La personnalité Kinesthésique (8) ”

  1. Anna

    Waouh ! C’est tellement moi et ma détresse depuis ces 3 dernières semaines face à un nouveau job !
    Depuis le test et la lecture de la fiche sur les K, sans compter les vidéos déjà vues, je n’avais plus de doute mais là je suis bluffée. J’ai VRAIMENT l’impression d’être comprise et même si je suis très bien entourée, je me sens moi seule.
    Merci merci merci

  2. pascaline Auteur Article

    Merci Anna pour votre témoignage touchant. Avez-vous rejoint le kinesthésique club pour vous sentir plus entourée encore ?

  3. bouthemy marie annick

    bravo- c’est sympa de faire de la révision et même de réapprendre.
    bonne continuation…

  4. CLAIRE

    C est tout moi. Merci Pascaline. J’attends vos autres vidéos avec impatience. Je me découvre et me comprends un peu plus avec chacune et ça me fais beaucoup de bien. Car quand on est kinesthésique, on a souvent l’impression de venir d’une autre planète! Merci!

  5. pascaline Auteur Article

    Merci Claire pour ce gentil commentaire!
    Êtes-vous dans le kinesthésique club sur Fb?
    à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *