Mal au ventre pour aller à l’école

Maman j'ai mal au ventre

Votre enfant a-t-il mal au ventre parfois le matin pour aller à l’école? A-t-il mal au ventre TOUS les matins?

Quand notre enfant se plaint de mal de ventre le matin, on se demande bien si c’est vrai ou s’il simule. Trouve-t-il seulement un prétexte pour se faire dispenser d’aller à l’école?

Il peut arriver une fois que votre enfant se plaigne de mal de ventre un jour d’école. Et cela peut être chronique comme je le constate souvent dans mon cabinet.

Pourtant, je peux presque assurer à 100% qu’un enfant ne simule jamais son mal de ventre. En effet, on peut le considérer comme un signal à prendre en compte avant qu’il ne dégénère.

Souvent signe d’angoisse, ce phénomène demande l’assistance des parents.

Et si jamais l’enfant simule, cela constitue également un signal d’alarme à prendre au sérieux.

Comment faire cesser son mal de ventre?

Les enfants kinesthésiques sont, de loin, les plus touchés par ce type de réaction. En effet, leur sensibilité et leur hyperémotivité les y prédisposent. Assurez-vous d’abord avec ce bref questionnaire si c’est le cas de votre enfant.

Utilisez  >>>Le questionnaire ici
ou les vidéos si votre enfant a moins de 7 ans. Vous les trouvez dans la rubrique les outils située tout en haut de cette page.

Les kinesthésiques sont particulièrement sensibles et émotifs. Mais ils sont également plutôt actifs et souvent ils ne tiennent pas en place.

Je vous invite à vous renseigner sur les besoins des personnes kinesthésiques. Et si vous écoutez ceux de votre enfant, il y a fort à parier que le mal de ventre diminue.

Sa personnalité est très spécifique et pas toujours facile à comprendre.  Pour connaitre ses besoins et fonctionnements, un ouvrage a été publié:

Le livre des kinesthésiques,  Je ne peux PAS m’empêcher de BOUGER! Mode d’emploi d’un « K » épanoui, est à votre disposition pour vous aider à le comprendre.  >>>le livre

Si votre enfant a mal au ventre pour aller à l’école un matin, demandez-lui ce qui le tracasse. C’est probablement une évaluation ou une journée qui sort des habitudes, une sortie par exemple.

Quand il a mal au ventre de façon récurrente, vous allez avoir besoin de « mener l’enquête » de façon subtile. Votre objectif sera, en effet, de faire le tour de tous les aspects de la vie de l’écolier.

Vous allez jouer les détectives pour soulever tous les problèmes auxquels il doit faire face. Ainsi vous découvrirez une (ou des) situation posant problème. En fait, il n’arrive pas à y faire face, ce qui occasionne de vives émotions. Celles-ci sont suffisamment fortes pour créer un « nœud dans le ventre », en général signe d’angoisse.

C’est pour cela qu’il a besoin de vous car un enfant ne sait pas gérer ses angoisses, même un adolescent.

En général le problème touche les apprentissages ou les relations à un prof ou un élève, dans la classe, la cour, la cantine ou durant le trajet. Prenez votre temps pour récolter les informations qui vous seront utiles. Et prenez soin de ne pas commenter ni juger les renseignements que vous récoltez. Entrainez-vous à écouter son point de vue.

Et si vous avez déjà fait ce que vous pouviez sans résultats, faites vous aider, surtout si votre enfant est kinesthésique.

Bien sûr, je suis disponible pour vous aider individuellement, Dans ce cas, prenez simplement rdv sur mon agenda sur le site.

Mais si vous souhaitez tout simplement me poser quelques questions, je vous invite à rejoindre nos soirées qui ont lieu deux fois par mois. Je répondrai en direct à toutes vos questions.

Lors des >>>Mercredis des parents, chacun vient avec ses interrogations pour recevoir des astuces à mettre en place concrètement. J’y donne aussi des explications théoriques si besoin. Et c’est sans engagement de votre part.

Le bon sens nous montre souvent les solutions les plus simples.

La clé c’est d’entendre le signal qui vient du corps. Il délivre parfois son message plus vite que la parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.